Editorial du journal SNFOLC

Editorial d’Edith Bouratchik, secrétaire générale du SNFOLC - Journal n° 418 - Mars 2017

31 mars 2017

vendredi 31 mars 2017

Les revendications en toutes
circonstances


PDF - 112.8 ko

C’est un contexte particulier qui s’ouvre dans les prochaines
semaines. La Commission Exécutive Nationale du SNFOLC réunie les 22 et 23 mars l’a réaffirmé, « échéances électorales ou pas, FO reste libre et indépendant et fait sienne la position de la Confédération Force Ouvrière qui ne donnera aucune consigne de vote aux élections politiques au 1er comme au 2ème tour quel que soit le cas de figure. »

Cette position constante de FO est la marque de son indépendance. Aujourd’hui, défendre le statut de la fonction publique d’Etat, ses statuts
particuliers, ses règles, ses droits, les conditions de travail des personnels
enseignants, d’éducation, d’orientation est notre marque de fabrique.
Agir autrement serait accepter les propos de la Ministre de la fonction
publique qui condamne le statut général au profit d’une fonction publique
d’emplois, de métiers, régionalisée.

Ce qui anime toutes et tous, c’est notre capacité à revendiquer en toutes
circonstances. Le SNFOLC en est fier et l’a redit lors du congrès de la
FNEC FP-FO, de son congrès et lors du congrès de la FGF-FO :
- 49-3 ou pas, nous ne lâcherons rien,
- élections politiques ou pas, les revendications
demeurent,
- indépendants nous sommes, indépendants, nous restons.

Nous organisons la résistance avec les personnels, comme nous l’avons
préparée par des centaines de réunions, comme nous l’avons fait le 1er
février contre le projet d’évaluation de la Ministre avec des milliers de signatures et des dizaines de rassemblements, comme nous l’avons exprimé le 7 mars en défense de la sécurité sociale, en défense du statut
général et des statuts particuliers.

La force de FO, c’est de dire « nous ne lâchons rien et ne lâcherons rien ».
A l’ordre du jour de nos instances nous cherchons d’abord les moyens
de construire le rapport de force, par l’action commune à tous les niveaux
et par la grève si nécessaire, y compris interprofessionnelle, pour faire
aboutir les revendications, pour gagner.

Chacune et chacun s’est battu pendant des mois contre la loi Travail, la
réforme des collèges, toutes les contre-réformes. Pour sa part, Madame
la ministre a décidé de tout faire passer au nom du « tout est prêt
pour les suivants ». Mais les réformes ne passent pas et les personnels ne renoncent pas. Les mobilisations prouvent que rien n’est achevé. Et pour
cela ils peuvent s’appuyer sur FO.

Le 22 mars 2017, la Ministre voulait conclure sur un CTM qui détruit tous
les statuts particuliers. La FNEC-FP FO a réaffirmé ses positions. Pas plus
qu’hier ou que demain nous ne renoncerons à ce qui fonde l’instruction
et nos statuts. C’est pourquoi, pour préserver la liberté pédagogique individuelle, nous poursuivons la campagne contre l’évaluation. Y renoncer
serait livrer tous les personnels aux pressions locales, à la concurrence
entre les personnels, à la destruction du statut et des droits collectifs et individuels.

La Ministre et les ministres imposent leurs réformes par un 49-ter social
permanent. Le PPCR (parcours professionnels, carrière et rémunérations)
constitue une attaque sans précédent contre le statut général et
les statuts particuliers. Le passage en force par ordonnance de la mobilité
géographique et professionnelle forcée des fonctionnaires à l’intérieur de
chaque fonction publique et entre les trois fonctions publiques en est
l’exemple : les fonctionnaires deviendraient des agents polyvalents, hybrides,
interchangeables.

Le congrès de la FGF-FO a affirmé la volonté de « mettre tout en oeuvre
afin d’obtenir le retrait de ce projet d’ordonnance si possible dans l’unité ».

Mobilisés, déterminés et revendicatifs nous restons en toutes circonstances.
Place au développement des sections FO, à la construction du rapport
de force pour gagner, ensemble c’est possible.

Documents joints


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr